L’Isle de Garde, une brasserie … encore itinérante

 

L’Isle de Garde, notre bar du mois, vient juste d’ouvrir ses portes et les propriétaires ont notamment le souhait de brasser leur propre bière et de pouvoir l’offrir aux côtés des bières de micro-brasseries qui viennent de partout au Québec.

Pour l’instant, ils n’ont toujours pas pu obtenir le permis qui les autorise à avoir leur propre matériel sur place et à brasser ainsi leur bière et la commercialiser sur les lieux de la fabrication. En attendant, ils peuvent toujours aller brasser leurs bières chez des brasseurs autorisés. C’est ainsi que les gars de l’Isle de Garde se promènent chez des brasseurs du Québec afin de faire des collaborations. Cela s’appelle de la brasserie itinérante ou la gypsy brewery.

Ce mouvement est né dans le début des années 2000 dans les pays scandinaves et anglo-saxons et a été popularisé par une brasserie danoise, Mikkeller, fondée en 2006 par Mikkel Borg Bjergso et Kristian Klarup Keller et qui s’est mérité le titre de meilleure brasserie du Danemark. Suite au départ de son associé, Mikkel Borg Bjergso a créé le concept de « brasserie fantôme » et s’est promené partout dans le monde avec un but: bousculer les habitudes des consommateurs.

Spontanhibiscus_Low_Res

Crédits : Mikkeller

 

Les brasseurs itinérants se promènent de brasserie en brasserie testant de nouveaux procédés de fabrication et ingrédients, prenant des risques inusités. Cela permet une variété intéressante et a apporté un renouveau dans le monde de la bière avec deux mots d’ordre : innovation et qualité. Et les collaborations sont vraiment innovatrices. Pour preuve, le collectif Collective Art Brewing, de Toronto, qui a pour mission de promouvoir la créativité. Ils produisent régulièrement des séries limitées dont les étiquettes sont associées à des artistes que ce soit artistes visuels ou musiciens. Ils ont même mis en ligne une application qui permet d’écouter la musique de l’artiste associé en scannant l’étiquette. Art & Brewing !

sans-titre

Au Québec, nous ne sommes pas en reste ! La marque Jukebox concilie la bière et le rock&roll des années 60 et 70. Les étiquettes sont tout droit sorties de ces années là et pour renforcer l’image américaine, les bières sont des ales d’inspiration américaine. La bière est brassée chez Brasseur de Montréal, dans Griffintown (et nouvellement sur le plateau) et se retrouve chez la plupart des dépanneurs de Montréal.

IPA_distorsion

Crédits : Jukebox

 

Et donc en attendant, les gars de l’Isle de Garde ont collaboré avec la micro-brasserie Loup Rouge (de Sorel-Tracy , une brasserie artisanale qui a récemment obtenue son permis de microbrasserie) pour créer une Pale Ale Américaine – 7%, et  avec la ferme brassicole de Beauce, Frampton Brasse  pour une English Brown Ale.

On (et les propriétaires également) attende(nt) avec impatience que l’Isle de Garde obtienne son permis pour goûter leurs créations !!

 

Advertisements