Bières & Verres 101

Je suis une amateure de bières depuis toujours, mais j’avoue que dans les dernières années, avec toutes les sortes de bières artisanales maintenant offertes, je m’y perds un peu. Avec les explications de Nicolas Beaudin des Délices du Terroir et en consultant des nombreux blogs portant sur la bière dont vous trouverez les adresses à la fin de mon article, j’ai réussi à démêler tout cela et surtout à le simplifier.

J’ai commencé par clarifier dans le lexique de Unibroue les mots-clés que je retrouvais dans la définition des sortes de bières:

  • Fermentation

    Terme générique désignant la transformation des sucres en alcool et en gaz carbonique sous l’action des micro-organismes (levures ou bactéries). Ce processus s’opère habituellement dans les cuves de fermentation.

  • Fermentation basse

    Souvent associée à la famille des lagers. Le moût est fermenté à l’intérieur d’une cuve réfrigérée à basse température (entre 8°C et 15 °C) dans laquelle la levure est introduite. Lorsque la fermentation est terminée (plus ou moins une semaine), on abaisse la température du liquide à 0 °C. La levure se dépose alors au fond de la cuve et la bière doit subir une garde d’une dizaine de jours appelée lagering avant d’être prête pour la consommation.

  • Fermentation haute

    Souvent associée à la famille des ales. Le moût est fermenté à l’intérieur d’une cuve à une température variant entre 15°C et 25°C dans laquelle la levure est introduite. Cette dernière se maintient à la surface du moût pendant la période de fermentation.

  • Houblon

    Plante grimpante de la famille des cannabinacées cultivée pour ses cônes (ou inflorescences femelles), employés pour aromatiser la bière. Ces groupes de fleurs, produisent une poudre jaune appelée lupuline contenant des résines amères et des huiles aromatiques. C’est le houblon qui donne le goût amer si caractéristique à la bière. Il est également responsable de la plupart des arômes floraux qui se dégagent du liquide.

  • Malt

    Orge germée artificiellement, séchée, moulue et utilisée pour fabriquer la bière. Il est la principale source d’amidon (sucre) dans le brassage.

Dans ce même lexique, j’ai appris que la couleur de la bière dépend du type de malt utilisé pendant le brassage. Contrairement à ce que je pensais, elle ne défini pas une bière et surtout, et j’en ai souvent fait la mauvaise expérience, elle n’en garantit pas du tout le goût, à part pour les blanches qui offrent plus de similitudes entre elles. On trouve des bières ambrées, blanches, blondes, brunes, rousses et noires.

Donc, ce que j’ai également appris, c’est que je dois poser plus de question avant de choisir ce que je veux boire, parce que ce n’est pas toutes les blondes qui sont douces et gentilles et toutes les foncées qui sont agressives et amères.

Les bières blondes sont brassées avec des malts blonds très pâles. Généralement amères avec une mousse généreuse, elles offrent souvent des arômes fruités et floraux. Elles sont désaltérantes et doivent être consommées fraîches.

La Lager est une bière blonde, vive, sèche et rafraîchissante. Elle est certainement la bière la plus répandue et populaire à travers le monde et comprend notamment les Pilsners. Elle est fermentée beaucoup plus longtemps et à une température plus basse que les Ales. Le terme « lager » vient du mot lagern, « stocker » en allemand, la fermentation basse étant suivie d’une phase de stockage au froid. Son origine se retrouve en Bavière au début du XVe siècle, où les conditions de fraîcheur des contreforts des Alpes bavaroises étaient favorables à la production de ce type de bière.

Exemples de Lagers:

La Pilsner est une version à fermentation basse de la Lager. Elle a une belle couleur dorée et un goût prononcé de houblon. Elle trouve son origine dans la brasserie de Pilsen en République tchèque et fut initialement brassée en 1842. À cet endroit, on trouve de l’eau pauvre en sels minéraux ce qui confère à la bière une douceur inégalée.  Ceci permet de la houblonner très fortement avec du houblon de Saaz, (considéré comme l’un des plus fins et nobles au monde) sans qu’en résulte un goût âcre et désagréable.  C’est le style de bière le plus vendu au monde et toutes les brasseries à caractère commercial en brassent au moins une. 

Exemples de Pilsners:

L’Ale est une bière sans mousse emblématique des pubs et bars du Royaume Uni et qui est la fierté des Anglo-saxons. Servie habituellement tiède ou fraîche, l’ale, qui est la plus ancienne des bières du monde, est fabriquée à fermentation haute, qui n’a pas besoin de réfrigération, contrairement aux autres levures. Il existe une multitude de variétés, de goûts et de couleurs dans cette famille, dont la Alt, la Pale Ale, la Light Ale, la Brown Ale et la Bitter Ale.

La couleur des Ales blondes peut aller du doré à l’ambre foncé. On les a nommées ainsi parce qu’elles étaient beaucoup plus pâles que les porters et les stouts foncés qui les ont précédées. Elles sont habituellement plus houblonnées et légèrement gazéifiées. Elles sont robustes que l’on peut savourer avec des mets très épicés. L’India pale ale (IPA) est la variété la plus connue de cette sorte de bière.

Le terme Ale, du scandinave (öl), désigne à l’origine toute cervoise aromatisée au moyen de gruit plutôt que de houblon, notamment en Grande-Bretagne. Au cours du XVIe siècle, la bière houblonnée était quant à elle appelée « bier » ou « beer ». C’est au cours du XIXe siècle, alors que le terme « beer » s’était imposé en anglais comme générique pour toutes les formes de bière, que la distinction entre les Lagers et les Ales a fait son apparition.

Exemples de Ales:

La bière ambrée ou rousse est brassée avec des malts torréfiés et grillés. Elle est plus corsée en goût que les bières blondes avec taux d’alcool d’environ 8 degrés. Elles oscillent entre l’or cuivré et le roux franc. Derrière des saveurs caramélisées, ces bières pointent des notes de réglisse et de noisettes.

Exemples de Rousses:

La Stout est une bière brune foncée ou noire, de fermentation haute, contenant du malt grillé de couleur très foncée et de saveur amère. Elle est la descendante directe du porter dont elle est une variante plus maltée et plus amère. La version en fût est plus crémeuse que celle en bouteille grâce à la présence d’azote qui s’y trouve souvent. L’exemple le plus célèbre est la Guinness Extra Stout, dont il existe de nombreuses imitations à l’extérieur de l’Irlande, son pays d’origine.

Les stouts utilisent souvent une portion d’orge torréfiée non maltée, ce qui leur donne une apparence foncée et un caractère légèrement astringent, semblable au café. La Stout présente une riche mousse crémeuse et ressemble au porter foncé, mais elle est habituellement moins sucré au goût et beaucoup plus houblonné.

Exemples de Stouts:

Le Porter  est une bière noire, généralement de fermentation haute, au goût prononcé de malt rôti et relativement houblonné, possédant un peu moins de corps que son plus proche parent, la stout, mais sont un peu plus sucrés. Le porter peut être sec ou sucré, aromatisé à l’aide d’orge de brasserie torréfiée, d’avoine ou de certains sucres.

Exemples de Porters:

La bière blanche, ou bière de blé, est brassée avec des malts clairs de froment. Elle légère et désaltérante. Son degré d’alcool varie entre 4 et 7 degrés. Elle est originaire de Belgique et présente des saveurs fruités et légèrement acidulés. Elle a souvent une apparence laiteuse et pâle non filtrée en raison du type de levures utilisées. Comme on emploie diverses épices dans le processus brassicole, les bières blanches présentent un vaste éventail d’arômes. Il existe deux grandes traditions de bière « blanche », en Belgique (Witbier ou Tarwebier) et en Bavière (Weizenbier).

Exemples de Blanches:

Maintenant que nous connaissons mieux les types de bières, concentrons-nous sur les sortes de verres qu’on devrait utiliser pour apprécier ce délicieux breuvage à son plein potentiel. Comme il existe une multitude de formes de verres à bières, nous allons voir ceux que vous avez sûrement dans vos armoires et qui sont faciles à trouver en magasin.

Le verre bock 

C’est le verre privilégié des bières blanches. Avec les verres bock, les amateurs peuvent facilement ajouter une rondelle de citron dans leur verre pour augmenter l’acidité de la bière. Les parois sont souvent assez épaisses pour permettre une conservation de la température de la bière et on peut même les mettre au congélateur, pour  pouvoir déguster notre bière bien froide. Le bock ou l choppe, est également parfait pour les blondes allemandes et pour les Ales pâles, laissant admirer leur belle robe dorée.

Verre BOCK

 

 

 

 

 

 

 

Le verre tulipe

VERRE TULIPELe verre tulipe, sur pied, élancé avec un col resserré, convient bien aux bières blondes, qui, chargées en gaz, nécessitent un haut col pour laisser s’échapper leurs bulles.  Le verre tulipe permet de saisir le verre à pleine main, pour en ressentir toute la fraîcheur. Son col resserré vient concentrer le bouquet plus léger de la Lager ou celui plus corsé des IPA.

 

 

 

 

 

 

Le verre ballon

Le verre de bière brune est inspiré de la forme du verre de la Porter, célèbre bière brune : un verre rond semblable à un verre un à vin. Quasiment plate, la bière brune n’a pas besoin de laisser s’échapper son gaz carbonique, d’où la forme ramassée et ronde du verre ballon. Le col du verre est lui aussi resserré pour concentrer le bouquet de la bière brune ou du vin d’orge. Il possède une superficie large favorisant l’échange thermique et donc l’exaltation du complexe aromatique.

Capture d’écran 2014-11-23 à 13.58.34

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Le verre calice

VERRE CALICECe verre sur pied massif, qui atteint sa largeur maximale en son col, est le verre typique des bières trappistes et d’abbaye. Cette forme permet à la bière qui possède la plus large palette aromatique de dégager plus facilement l’ensemble de ses arômes. Il ne permet pas une excessive concentration des parfums et des arômes et laisse la mousse s’abaisser lentement.

 

 

 

 

Le verre droit ou la pinte

LA PINTEHérité de la tradition des pubs irlandais, ce verre simple en forme de grand gobelet, était à l’origine destiné aux bières rousses. Chez nous, il s’est affiné à la base, rehaussé et doté de stries pour devenir le verre à Pilsner par excellence. Ce verre à la forme en cône renversé légèrement bombé permet également d’exalter la mousse crémeuse des Stouts et de mettre en valeur le bouquet frais du houblon anglais ou irlandais. En fait, c’est l’un des verres les plus répandus dans les brasseries et les pubs, avec le bock.

 

 

 

La Flûte

VERRE FLUTEOn peut aussi l’appeler le verre à Pilsner, en Allemagne ce verre est souvent utilisé pour les bières blanches. Ce format de verre permet de bien voir la carbonatation et favorise la formation et la persistance de la mousse.

 

 

 

 

 

 

 

Et voilà, j’espère que vous en savez plus sur les bières et leurs verres, je dois avouer que cette recherche m’a beaucoup apporté et je sens que je peux mieux exprimer mon amour de la bière et que je serai capable de bien suivre les explications du conseiller en bière à ma prochaine visite au Dépanneur Péluso, tout prêt de chez nous, sur Rachel. Vous pourrez faire de même aux Délires du Terroir, sur St-Hubert,  à la Maison des Bières, sur de Lanaudières, à la Consigne, sur Fleury ou à la boutique que vous fréquentez pour vos achats de bières artisanales.

La semaine prochaine, je vous parle des dégustations Bières & Fromages!

D’ici là, Cheers!

 

Voici les liens des sites & blogs où j’ai pris toutes ses informations et la majorité des photos:

http://www.brasseurs.qc.ca/fr/types-de-biere

http://mpn.free.fr/dossiers/biere/biere.htm

http://anthonymartin.be/fr/news-events/news/47-dis-moi-quel-est-ton-verre-je-te-dirai-ta-biere

http://univers-biere.net/gouter_verre1.php

http://tendancesbiere.fr/degustez/initiation/la-servir.html#

http://thebeerlantern.com/quel-verre-biere/

http://www.saveur-biere.com/fr/

http://houblonva.blogspot.ca

Advertisements